Numéro 488 - avril 2020


Suisse romande rebelle et écolo

Après plus de 20 ans à arpenter la France à la découverte des alternatives dans chaque région, la rédaction de Silence est sortie de l’Hexagone afin de découvrir ce que notre voisine, la Suisse romande, avait à offrir. Nous avons eu la chance d’être accueilli·es par nos ami·es de la revue Moins !, journal romand d’écologie politique.
Et c’est ensemble que nous avons plongé dans les alternatives suisse, où la culture de l’horizontalité imprègne un grand nombre d’initiatives. Derrière la gare de Genève, l’Îlot 13 agglomère les résistances à la gentrification. Dans le Jura suisse, la ferme du Montois, membre de Longo Maï, a érigé l’agriculture et la solidarité comme maîtres mots. Non loin de là, l’association La Cantine a relevé avec succès le défi d’appliquer des principes d’autogestion à une grosse structure. La coopérative culturelle Espace noir, située à Saint-Imier, dans le canton de Berne, s’inscrit dans l’histoire anarchiste du territoire (mais pas que !). L’association Sebasol, qui couvre toute la Suisse romande, se bat pour que chacun·e puisse maîtriser sa production et sa consommation d’énergie.
Enfin, nous vous présentons avec plaisir le journal Moins !
Le dossier sortira également dans leurs pages. Ce travail conjoint a été l’occasion de renforcer nos liens et de (re)découvrir le fonctionnement de ce journal. Un grand merci à elles et eux !
Alternatives en Suisse romande
En partenariat avec Moins !