Qui sommes-nous ?

  • L’association

    Une nébuleuse associative
    La revue Silence, c’est 5 salarié·es à temps partiel, un CA, mais surtout des dizaines de bénévoles qui font vivre l’association. Les salarié·es coordonnent les deux pôles de l’association : la rédaction et la gestion-diffusion de la revue, grâce à l’appui du Conseil (...)

  • Ligne éditoriale

    Silence porte un projet de transformation de la société dans le sens de la décroissance et de l’écologie sociale.
    La revue explore les alternatives concrètes et cherche à aborder tout sujet non seulement sous l’angle écologique et décroissant, mais aussi au regard du féminisme, du post-colonialisme, de la non-violence, etc.

  • Historique

    1982 : Naissance de la revue
    En mai 1981, la gauche arrive au pouvoir, et rapidement trahit ses promesses sur le nucléaire : elle autorise notamment la poursuite de la construction de la centrale Superphénix à Creys-Malville (Isère). En réaction, les comités Malville organisent une marche vers Paris à (...)

  • Relais locaux

    , par victor

    Vous êtes nombreu·ses à nous demander comment nous aider à distance. Vous pouvez devenir relai local de la revue. Votre contact sera alors mentionné ci-dessous et dans la revue. Vous pourrez ainsi rencontrer d’autres personnes motivées et développer seul·e ou à plusieurs de multiples activités : (...)

  • Notre réseau

    Les Ami-es de Silence
    L’association des lecteurs et lectrices de Silence organise une rencontre estivale chaque année.
    Les partenaires de la rédaction AlterTour : chaque été, l’Alter Tour vous emmène en voyage sur une planète humaine et sans dopage, et publie un dossier spécial dans Silence sur les (...)

  • Revue de Presse

    La p’tit Blan, Podcast, mars 2019.
    A propos d’une apprentie sorcière qui se débrouille plutôt pas mal…. Où l’on est happé par la vie inspirante et la voix pétillante d’une femme qui a résisté à l’absurde pour écrire une vie magique ! Autour du livre L’Insolente, dialogues avec Pinar Selek de Guillaume Gamblin (...)