Pour la défense de la Zone à patates

Samedi 14 mai 2022, une manifestation prenant la forme d’un carnaval a rassemblé près de 800 personnes en soutien à la Zone À Défendre de Pertuis. La ZAP (Zone à Patates, en référence à la culture locale traditionnelle de pommes de terre) est menacée d’expulsion. Les occupant·es de la ZAP, avec le soutien de nombreuses associations (Terres vives Pertuis, Confédération paysanne, France Nature Environnement, etc.) et collectifs, défendent 86 hectares de terres agricoles en plaine de Durance, au pied du Luberon. Le lieu autogéré est à la fois une base de résistance contre l’extension de l’artificialisation, une bulle d’expérimentation alternative et un foyer de vie
collective.

Ces terres agricoles, fertiles, riches en biodiversité et irriguées sont menacées par la bétonisation à travers l’extension de la zone d’activité économique de Pertuis. Ce projet, porté par la métropole Aix-Marseille, est largement soutenu par le maire de Pertuis, Roger Pellenc, industriel puissant et influent qui tente par la même occasion de s’accaparer 30 hectares sur les 86 concernés dans le but d’agrandir les entreprises qui portent son nom. Depuis 2019, les actions et mises en culture se sont multipliées pour faire barrage à l’extension de la zone d’activités. Il s’agit de la plus grosse mobilisation à ce jour contre ce projet, alors que la ZAP est menacée d’expulsion depuis la fun de la trêve hivernale.

Terres Vives Pertuis, 644 chemin Saint-Martin, 84120 Pertuis, https://terresvivespertuis.wordpress.com
lazapdepertuis@riseup.net, https://zappertuis.noblogs.org