La forêt vierge d’Amazonie n’existe pas de Stéphen Rostain

Alors que nous continuons à parler de l’Amazonie comme
de l’une des dernières forêts vierges, depuis les années 1980,
les archéologues ont montré qu’elle a toujours été habitée.
Mais avant l’arrivée des Occidentaux au 16e siècle, l’eau
était apprivoisée et non contrainte, le feu source de vie et
non de destruction, l’agriculture fertilisait les sols pauvres au lieu de détruire
la forêt. Si la forêt amazonienne a résisté jusqu’à aujourd’hui, c’est grâce aux
pratiques respectueuses des autochtones. Si elle est menacée, c’est par suite
des pratiques détestables importées d’Europe, le fameux “développement”.
Stéphen Rostain, archéologue, explique comment un discours a été construit pour rabaisser les pratiques des peuples de la forêt et comment on a découvert
récemment par l’observation des traces laissées par les anciennes populations,
une vie prospère qui n’existe plus aujourd’hui. Présentation en détail, avec de
nombreuses illustrations, des connaissances actuelles. FV
Éd. Le Pommier, 2021, 368 p., 23 €