Article Alternatives Habitat

Les coopératives d’habitant·es et la gentrification

Émilie Perault

Les coopératives d’habitant·es, malgré leur sortie de la spéculation immobilière, participent-elles à la gentrification des quartiers populaires où elles s’implantent en favorisant l’entre-soi ? Le regard d’Émilie Perault, autrice d’une thèse sur les liens des habitats coopératifs avec leurs milieux, autour des enjeux de la « mixité sociale » dans la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Les coopératives d’habitant·es, malgré leur sortie de la spéculation immobilière, participent-elles à la gentrification des quartiers populaires où elles s’implantent en favorisant l’entre-soi ? Le regard d’Émilie Perault, autrice d’une thèse sur les liens des habitats coopératifs avec leurs milieux, autour des enjeux de la « mixité sociale » dans la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité