Livre Essais

Carnets d’estives de Pierre Madelin

Guillaume Gamblin

D’emblée on se laisse entraîner par la prose savoureuse de l’auteur lorsqu’il nous raconte ses premiers contacts avec le monde des berg·ères, ses premières expériences et découvertes, avec un regard à la fois enthousiaste et lucide, conscient de ses biais de citadin. D’anecdotes en déconvenues, il découvre un métier avec ses grâces et ses absurdités, et agrémente son récit de réflexions sur le tourisme, le capitalisme, l’État, l’inévitable question du loup, etc. Plaisir de lecture et intelligence critique sont ici réunies.

Éd. Wildproject, 2021, 140 p., 9 €

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité