4e de couverture Environnement Pollutions

Australie : faire parler les filets fantômes

Depuis 2009 un nouveau mouvement artistique, celui des sculptures en ghostnet, a éclos en Australie. Les ghost nets ou « filets fantôme » sont des rebuts de filets de pêche dérivants perdus ou abandonnés par des chalutiers qui sévissent dans la mer de Timor. Ces filets non-biodégradables sont responsables d’une catastrophe environnementale qui dure depuis de nombreuses années : ils piègent et tuent la faune locale, comme les tortues, les requins, les dugongs, les crocodiles, les baleines, etc. Par ailleurs, ces filets endommagent fonds marins et récifs coralliens.
Face à ce fléau, des artistes australien·nes ont décidé de créer des sculptures à partir de ces débris afin d’alerter le grand public sur les conséquences catastrophiques causées par cette pollution, non seulement sur l’environnement marin mais également sur la culture de ces peuples de la mer.

Depuis 2009 un nouveau mouvement artistique, celui des sculptures en ghostnet, a éclos en Australie. Les ghost nets ou « filets fantôme » sont des rebuts de filets de pêche dérivants perdus ou abandonnés par des chalutiers qui sévissent dans la mer de Timor. Ces filets non-biodégradables sont responsables d’une catastrophe environnementale qui dure depuis de nombreuses années : ils piègent et tuent la faune locale, comme les tortues, les requins, les dugongs, les crocodiles, les baleines, etc. Par ailleurs, ces filets endommagent fonds marins et récifs coralliens.
Face à ce fléau, des artistes australien·nes ont décidé de créer des sculptures à partir de ces débris afin d’alerter le grand public sur les conséquences catastrophiques causées par cette pollution, non seulement sur l’environnement marin mais également sur la culture de ces peuples de la mer.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité