Dossier Environnement Pollutions

Historique de la prise en charge de la pollution de l’air

Florian Charvolin, Stéphane Frioux

La qualité de l’air, dont un être humain respire 12 à 15 mètres cubes par jour — air qui lui est indispensable par l’oxygène qu’il contient —, constitue un enjeu de santé préoccupant et ancien. Les mauvaises odeurs, les fumées industrielles, sont aussi anciennes que les activités humaines. Mais comment les activités polluantes et le regard scientifique et social que l’on porte sur la pollution de l’air ont-ils évolué ? Retour historique.

La qualité de l’air, dont un être humain respire 12 à 15 mètres cubes par jour — air qui lui est indispensable par l’oxygène qu’il contient —, constitue un enjeu de santé préoccupant et ancien. Les mauvaises odeurs, les fumées industrielles, sont aussi anciennes que les activités humaines. Mais comment les activités polluantes et le regard scientifique et social que l’on porte sur la pollution de l’air ont-ils évolué ? Retour historique.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité