Article Féminismes Société

Les prisonnières prennent la parole

Manon Deniau

Ne représentant que 3,5 % de la population carcérale, selon l’Observatoire international des prisons, les prisonnières sont invisibilisées et oubliées. Mais quelques-unes s’expriment grâce à la revue trimestrielle Citad’elles, qu’elles réalisent au sein du seul centre pénitentiaire du pays pour femmes, à Rennes, en Ille-et-Vilaine.

Ne représentant que 3,5 % de la population carcérale, selon l’Observatoire international des prisons, les prisonnières sont invisibilisées et oubliées. Mais quelques-unes s’expriment grâce à la revue trimestrielle Citad’elles, qu’elles réalisent au sein du seul centre pénitentiaire du pays pour femmes, à Rennes, en Ille-et-Vilaine.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité