Victoire historique contre les « OGM cachés » cultivés en France

Annick Bossu, Guillaume Gamblin

Depuis 2001 une directive de l’Union européenne définit les OGM comme des organismes « dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle ». Elle les soumet à des procédures d’évaluation, d’autorisation, d’étiquetage et de suivi.

Depuis 2001 une directive de l’Union européenne définit les OGM comme des organismes « dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle ». Elle les soumet à des procédures d’évaluation, d’autorisation, d’étiquetage et de suivi.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité