Livre Essais

Une critique anarchiste de la justification de la violence du Collectif Désobéissances libertaires

Guillaume Gamblin

Face aux écrits de l’anarchiste étasunien Peter Gelderloos qui adresse une critique virulente à la non-violence, les textes réunis dans ce recueil veulent faire entendre une autre voix. Celle d’une non-violence libertaire et révolutionnaire, engagée contre les pouvoirs étatiques, nationalistes et capitalistes de tous ordres. Sebastien Kalicha montre en quoi la relation entre les fins et les moyens est un pilier de l’anarchisme et en quoi à ce titre la non-violence lui est aussi essentielle que les pratiques autogestionnaires. Lié comme lui à la revue libertaire non-violente allemande Graswurzel Revolution, N.O.Fear revient quant à lui sur les aberrations et les mensonges historiques développés par Gelderloos dans ses écrits pour justifier ses thèses, en les décortiquant patiemment. Une contribution intelligente aux controverses actuelles sur le potentiel révolutionnaire ou contre-révolutionnaire de la non-violence active.

Éd. Atelier de création libertaire, 2019, 146 p., 8 €

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité