Livre Essais

Plan B pour la planète : le New deal vert de Naomi Klein

Michel Bernard

Le prologue analyse la montée des manifestations des jeunes avec Greta Thunberg, la nécessité d’avoir une démarche politique engagée et non pas de se contenter des petits pas que prônent bon nombre d’associations. Elle rappelle les moments historiques où pour sortir de crises importantes, des décisions à grande échelle ont été mises en place : New deal dans les années 30 aux États-Unis, plan Marshall après 1945 en Europe. Elle présente donc un mouvement puissant, parti de la gauche des Démocrates aux États-Unis et qui préconise un vaste investissement du pays pour les énergies renouvelables, pour les économies d’énergies, pour un changement radical de notre mobilité (sans avion et sans voiture), etc. Ce prologue à lui seul vaut le détour. La suite du livre est une compilation d’articles, de conférences de l’autrice, en fonction de l’actualité récente. C’est intéressant, mais répétitif. Limites à la démarche : peut-on, comme l’autrice, passer son temps dans l’avion pour dénoncer ses méfaits ? Greta Thunberg a su y renoncer. Enfin, les textes sont centrés sur la possibilité de choisir avant les prochaines élections aux USA (2020), ce qui limite la portée de certains discours.

Éd. Actes Sud, 2019, 405 p., 23 €

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité