Livre Films

Les hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec

Manon Salé

Inspiré du livre du même nom, écrit par Yasmina Khadra et paru en 2002, le dessin animé se déroule sous le régime des Talibans, en 1998. Il parle d’amour, d’idéaux, de répression, mais surtout des droits des femmes... Dès la première scène, Les hirondelles de Kaboul nous transporte au coeur du sujet. La violence est partout, mais les touches d’espoir qui parsèment le film permettent aux personnages (et aux spectat·rices !) de ne pas sombrer dans la résignation. Les trois personnages principaux (un jeune couple, Mohsen et Zunaira, ainsi qu’un gardien de prison pour femme, Atiq) sont attachants. Ils se débattent entre leurs convictions et leur quotidien sous les talibans. Les dessins, les voix et la bande sont doux, ce qui rend l’émotion encore plus grande pour les spectat·rices.

Les Armateurs, 2019, drame/animation, 1h21, France

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité