Monsanto enquête sur ses opposant·es au travers d’officines plus ou moins établies, recommandables et fréquentables. Étonnements et stupéfactions à tous les étages... Cette multinationale, récemment rachetée par le groupe allemand Bayer pour la modique somme de 63 milliards de dollars, commercialise le fameux Round Up, dont le glyphosate et ses coadjuvants sont suspectés d’être cancérigènes.

Monsanto enquête sur ses opposant·es au travers d’officines plus ou moins établies, recommandables et fréquentables. Étonnements et stupéfactions à tous les étages... Cette multinationale, récemment rachetée par le groupe allemand Bayer pour la modique somme de 63 milliards de dollars, commercialise le fameux Round Up, dont le glyphosate et ses coadjuvants sont suspectés d’être cancérigènes.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité