B.D.

Rampokan de Peter Van Dongen

Michel Bernard

Le colonialisme vu du côté des PaysBas : après l’invasion de l’Indonésie par le Japon pendant la Deuxième Guerre mondiale, les colons néerlandais essaient de reprendre place, mais la population ne se laisse plus faire et le pays se déchire jusqu’à l’indépendance. Dans ce contexte aussi glauque que nos guerres d’Algérie et du Vietnam, les personnages de l’histoire s’affrontent, cherchant à savoir dans quel camp se trouvent les autres. Communistes, militaires, collaborateurs, trafiquants, résistants, femmes soumises ou non, la narration est complexe, le dessin extraordinaire. Une grande leçon d’anticolonialisme.

Éd. Aire Libre / Dupuis, 2018, 176 p., 26 €

Disponibilité