Livre Essais

Carnets de wwoofing de Jean-Jacques Fasquel

Francis Vergier

Le wwoofing permet de passer quelques semaines à aider sur des fermes biologiques. Ce mouvement s’est développé aujourd’hui dans le monde entier. Après un bref historique du mouvement et les engagements pour celui qui reçoit comme pour celui qui vient aider, l’auteur raconte ses expériences. Alors qu’il est dit que le wwoofing doit sensiblement correspondre à l’échange d’un mi-temps contre la nourriture et le logement, les exemples donnent l’impression d’un travail très intensif. Si la motivation peut le permettre, cela ne doit toutefois pas être une obligation.

Éd. Terre Vivante, 2018, 96 p., 10 €

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité