Article Alternatives AMAP Circuits courts Jardins partagés

Uniferme fête ses 40 ans

C.S.

Le 6 octobre 2018 à Saint-Andéol-le-Chateau (Rhône), l’ambiance était à la fête sur le site du magasin Uniferme où paysans et paysannes, clientèle fidèle ou promeneu·ses de passage célébraient ensemble les 40 ans de ce magasin pionnier qui rassemble plusieurs exploitations agricoles pour de la vente directe.

À mi-chemin entre Lyon et Saint-Étienne, Uniferme a ouvert ses portes en 1978 sous l’impulsion de huit jeunes agriculteurs désireux de contourner les circuits classiques de commercialisation. Imprégnés des idées autogestionnaires qui irriguent la France des années 1970 (telles celles des militant·es du Larzac ou des ouvriers de LIP), ils décident de s’organiser par eux-mêmes pour mettre en commun leurs productions et les vendre directement aux consommateurs.

Des idéaux à la réalisation d’un magasin

Le projet d’un magasin d’exploitations agricoles se précise petit à petit et, le 23 juillet 1978, est créée la SICA Uniferme. Le premier stand de vente est un petit cabanon au toit de tôle, ouvert à tous les vents, sous lequel les huit « paysans-commerçants » et leurs compagnes se relaient sept jours sur sept pour présenter leurs produits. Le modèle économique défendu alors de façon novatrice par Uniferme est le circuit-court, qui permet aux exploitations agricoles de récupérer la plus-value de leurs productions. (1)

Passer d’un projet affinitaire à un réseau de fermes

Dès 1981, la construction d’un magasin « en dur » s’impose et un hangar de 150m² est construit. Au fil des années, de nouvelles exploitations, attirées par la garantie de débouchés qu’offre le magasin aux fermes adhérentes, rejoignent l’initiative et élargissent la gamme de produits proposés. Si les premières entrées se font surtout sur critère affinitaire, par la suite, un règlement intérieur qui définit des conditions précises d’entrée des nouveaux membres est mis en place.
Aujourd’hui, Uniferme regroupe 17 fermes (fournissant au total une quarantaine d’emplois), majoritairement en bio, chacune assurant le même temps de permanence au magasin à tour de rôle. Le point de vente embauche également six salarié·es à temps partiel pour assurer la tenue des caisses et certaines tâches administratives et d’entretien du magasin. Le magasin fonctionne toujours en autogestion, avec un système de gouvernance collective organisé autour d’une assemblée générale annuelle, d’un conseil d’administration mensuel et d’une organisation en commissions pour la répartition des tâches essentielles au bon fonctionnement du magasin (administration, hygiène, communication...).

Le maintien sur le long terme de ce fonctionnement sans chef, par un partage rigoureux des responsabilités nécessaires à la conduite de l’entreprise – et ce malgré les nombreux débats, désaccords et tensions qui l’ont traversée - est une véritable réussite humaine et collective. Le « modèle » Uniferme prouve ainsi depuis quarante ans qu’une agriculture à échelle humaine, économiquement et écologiquement viable est possible. (2)

C.S.

(1) PIERRE DIT MERY Michel, La saga d’Uniferme ou l’invention d’un nouveau modèle de circuit court, Uniferme, 2013.

(2) Voir le site de Terre d’envies : http://www.terredenvies.fr

Uniferme
90, RD 34 Le pont Rompu
St Andéol le Château
69700 BEAUVALLON
Téléphone : 04 78 44 05 07
Mail : magasinuniferme@orange.fr

HORAIRES :

Lundi 15h-19h
Mardi 15h-19h
Mercredi, Jeudi, Vendredi 8h30-12h30/15h-19h
Samedi, Dimanche
9h-12h30/15h-19h

Ouvert tous les jours fériés
sauf 1er janvier, 1er mai et Noël

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité