Un pas de plus dans la reconnaissance de l’électrosensibilité