Éditorial Alternatives

Se réapproprier le jeu

Martha Gilson

Le jeu est partout et il est multiforme.

On peut jouer seul·e ou à plusieurs. Pendant quelques minutes ou pendant des heures. À tous les âges.

Le jeu peut être sérieux (construire une maison en bâton par exemple demande minutie et patience !) ou provoquer des éclats de rire.

Le jeu peut être un objet de consommation ou un espace de liberté et de gratuité.

Mais tout n’est pas jeu. Le jeu, c’est un espace et un temps donné où l’on peut s’extraire de certaines contraintes de la réalité. C’est un moment crucial où il est socialement possible de faire apparaître des comportements qui normalement ne sont pas autorisés. Jouer peut être un outil d’apprentissage des relations et d’apprentissage de la non-violence (1), car certains jeux et manières d’y jouer favorisent l’écoute, la coopération, la communication, etc.

Mais le jeu peut aussi être un vecteur des rapports de domination entretenus dans notre société, tels que le sexisme ou la course à l’argent. Silence a plusieurs fois dénoncé l’omniprésence de jouets sexistes (2).

Face à cette indétermination du jeu, récupérée par la société marchande, la place du jeu libre et émancipateur est de plus en plus réduite dans notre société. Jouer est un état d’esprit. C’est pourquoi des associations d’éducation populaire ont réinvesti les jeux pour en proposer une pratique renouvelée. Jouer pour se construire ou rire, jouer pour se divertir ou découvrir, jouer selon son désir.

Martha Gilson

(1) Silence, n°145, « Jeux et coopération » ; Silence, n°401 « Se former à la non-violence ».

(2) Sur le thème « jeux et sexisme », voir Silence, n°363, « 3 questions à l’association MixCité »", p.2 ;
Silence, n°402 « Ces croyances qui nous dominent ».

Silence existe grâce à vous !

Cet article a été initialement publié dans la revue papier. C'est grâce à vos abonnements et à la vente de la revue que nous pouvons continuer à proposer des alternatives à la société consumériste et destructrice actuelle. Sans publicité, sous forme associative, notre indépendance et notre pérennité dépendent de votre engagement humain et financier !

S'abonner Faire un don Participer

Disponibilité