Chronique Alternatives Chronique de Reporterre

La ferme urbaine où les jeunes en rupture reprennent leur vie en main

Lorène Lavocat

L’association Les Fermiers de la Francilienne accueille des jeunes gens condamnés à des travaux d’intérêt général. À la ferme P13, à Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis, ils n’apprennent pas le métier d’agriculteur mais se « remobilisent » au contact de la terre et des animaux.

L’association Les Fermiers de la Francilienne accueille des jeunes gens condamnés à des travaux d’intérêt général. À la ferme P13, à Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis, ils n’apprennent pas le métier d’agriculteur mais se « remobilisent » au contact de la terre et des animaux.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité