Article Population Société

Le statut de mineur·e en question

Claude Mirandola

Le statut de mineur·e est censé protéger les enfants et les jeunes. Mais ne les rend-il pas également plus vulnérables en leur déniant la plupart des droits civiques et en les livrant à l’autorité des adultes ? Traiter un enfant comme son égal et lui permettre d’exercer un pouvoir sur sa vie, serait-ce forcément lui voler son enfance ? Un lecteur ouvre le débat.

Le statut de mineur·e est censé protéger les enfants et les jeunes. Mais ne les rend-il pas également plus vulnérables en leur déniant la plupart des droits civiques et en les livrant à l’autorité des adultes ? Traiter un enfant comme son égal et lui permettre d’exercer un pouvoir sur sa vie, serait-ce forcément lui voler son enfance ? Un lecteur ouvre le débat.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité