Article Monde Nucléaire

Kamishibai : dessiner pour briser le silence nucléaire

Bastien Charbouillot

Originaire d’Hiroshima, le dessinateur Teppei Ikumasa a assisté au deuil silencieux de milliers de Japonais·es, traumatisé·es par l’attaque atomique de 1945. « Les personnes concernées ne souhaitent pas souvent raconter leur histoire », dit-il, par peur des conséquences et du qu’en dira-t-on. Leurs existences se sont éteintes dans la discrétion, emportant avec elles la mémoire des victimes.

Originaire d’Hiroshima, le dessinateur Teppei Ikumasa a assisté au deuil silencieux de milliers de Japonais·es, traumatisé·es par l’attaque atomique de 1945. « Les personnes concernées ne souhaitent pas souvent raconter leur histoire », dit-il, par peur des conséquences et du qu’en dira-t-on. Leurs existences se sont éteintes dans la discrétion, emportant avec elles la mémoire des victimes.

Cet article sera lisible en intégralité lorsque le numéro sera épuisé et retiré de la vente. Vous pouvez dès maintenant commander le numéro papier pour lire cet article.

Disponibilité