Numéro 417 - novembre 2013


Transition et engagements politiques

A l’occasion de la coédition par Silence et Ecosociété du livre de poche Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition, Silence aborde ici quelques critiques et questions qui sont posées au mouvement des villes et territoires en transition. Les relations avec les élus peuvent être uniquement collaboratives ? Peut-on seulement être « pour » sans jamais être « contre » ? Qu’en est-il du lien entre initiatives de transition et luttes écologistes ? Quelles sont les différences et les convergences entre le mouvement de la Transition et celui de la décroissance ? De nombreux acteurs de la transition, de la décroissance et d’observateurs politiques apportent leurs avis.

La place des élu-e-s

Groupes de transition et luttes écologiques

Convergence avec la décroissance ?

(Propos recueillis par Michel Bernard)

Et qu’en pense Rob Hopkins (Rob Hopkins)

Tous ensemble (Michel Bernard)

ARTICLES

Quand les membres du RAC prennent l’avion (Michel Bernard)

Le Grain paysan (Denis Lebioda)

Et si les firmes prenaient le pouvoir (Entretien avec Raoul-Marc Jennar par Michel Bernard)

Une communauté organique au cœur du dernier sultanat d’Indonésie (Fabienne Thiry)

De quels emplois parle le gouvernement (Michel Bernard)

Fukushima : contaminés jusqu’où ?

CHRONIQUES

Jeux : Le Mölkky (Michel Scrive)

Nourriture de qualité pour toute la famille ! (On passe à l’acte)

En Grèce, des jeunes inventent leur mode de vie (Juliette Kempf - Reporterre)

Fukushima (Michel Bernard)

Armes nucléaires : Un traité d’interdiction ? (Dominique Lalanne)

• BRÈVES

Alternatives • Environnement • Climat • Énergies • Nucléaire • OGM • Femmes, hommes, etc. • Nord/Sud • Société • Politique • Paix • Agenda • Annonces • Courrier • Livres

• ÉDITORIAL

La transition fait émerger des questions…

Le mouvement des Initiatives de transition se développe en France assez rapidement, depuis 2010, à partir de la traduction du Manuel de transition de Rob Hopkins.

Mais nous avons environ cinq ans de décalage avec la Grande-Bretagne et il est intéressant de voir qu’à démarche identique surgissent des interrogations similaires.

En 2008 paraissait un premier ouvrage critique en anglais sur les limites possibles de cette transition, posant des questions sur la démarche inclusive, les liens avec les luttes sociales et écologiques, le risque de récupération par les institutions…

Ce document de Paul Chatterton et Alice Cutler, Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition, parait aujourd’hui en français à l’initiative des éditions Ecosociété (Québec) et de Silence, déjà coéditeurs du Manuel de transition.

C’est l’occasion pour nous d’aller enquêter auprès de quelques groupes de transition, mais aussi de décroissants ou d’observateurs extérieurs pour savoir où en sont ces mêmes débats sur la scène hexagonale.

Nous vous présentons donc ici des extraits des réponses que nous avons reçues… ainsi que des extraits de la traduction de la réponse que Rob Hopkins a fait en son temps.

Dans un contexte politique où le désenchantement est important, alors que les problèmes écologiques sont criants, il nous semble important d’animer de tels débats en espérant favoriser aussi bien la réflexion que le développement de pratiques sur tous les terrains possibles.

Michel Bernard