Numéro 416 - octobre 2013


Les limites des écoquartiers

Les écoquartiers, qui n’en rêve pas ? Mais derrière ce terme se profilent des réalités variées : quartiers pensés en intégralité pour mettre en œuvre des pratiques écologiques, ou simples opérations immobilières pour verdir l’image d’une ville sans repenser les fondements d’une cité écologique, sociale et mixte. Ce sont les atouts mais aussi les limites et les écueils des écoquartiers que ce dossier explore, y compris ceux de Vauban, modèle européen en la matière. Pour des villes plus écologiques mais sans naïveté ni récupération.

Les deux visages de l’écoquartier

Le quartier Vauban : toujours un exemple ?

La ville de demain (Entretiens avec Anne-Sophie Clémençon, Luc Schuiten et Vincent Bradel)

Un dossier coordonné par Rebecca Bilon

ARTICLES

Le voyage à vélo, c’est pour tout le monde ! (de Catherine Bonne)

Can Masdeu, un projet d’autogestion en Catalogne (de Charlotte Ciabrini)

Les aventures de Kalifa (d’Africultures et Autremonde)

Le sabotage peut-il être non-violent (de Guillaume Gamblin)

La politique des images (de Michel Bernard)

Le nucléaire, l’Australie et les Aborigènes (Entretien avec Bilbo Taylor)

Ne vivons plus comme des esclaves (de Michel Bernard)

Les agressions contre les femmes voilées se multiplient (de Guillaume Gamblin)

Occupons le ciel (Photographies de Guillaume De Crop)

CHRONIQUES

Les jeux buissonniers (de Michel Scrive)

Améliorer l’école par une pédagogie coopérative (de On passe à l’acte)

Fukushima (de Michel Bernard)

Un jeûne international (de Dominique Lalanne)

BREVES

Alternatives • Climat • Agri-Bio • Environnement • Nucléaire • Femmes, hommes, etc. • Nord/Sud • Énergies • Politique • Société • Paix • OGM • Annonces • Agenda • Courrier • Livres

EDITORIAL

Les Ecoquartiers vont-ils sauver la ville ?

La ville de demain, celle que nous voulons, est écologique, sociale et mixte. C’est celle qui permettra à tous de vivre dans de bonnes conditions, en harmonie, tout en respectant les limites de la planète.

Les responsables de la planification, pouvoirs publics et urbanistes, ont inventé les « quartiers durables » ou « écoquartiers ». Ces nouvelles entités urbaines se multiplient et gagnent en visibilité dans toutes les villes de France et d’Europe. Les réalisations sont très variables : ce peuvent être des quartiers pensés en intégralité pour mettre en œuvre des pratiques écologiques, tout comme de simples opérations immobilières visant à construire des bâtiments considérés comme exemplaires sur le plan énergétique.

Si certains projets sont louables, d’autres se résument à une juxtaposition d’immeubles rutilants pour alimenter le marketing urbain et attirer les élites dans nos centres-villes. D’autres écueils existent : lieu emblématique de la ville écologique, le quartier Vauban s’isole, ses nouveaux développements déçoivent et ses valeurs n’arrivent pas à se diffuser dans la ville de Fribourg-en-Brisgau.

Les écoquartiers ont l’avantage de pouvoir constituer des lieux d’expérimentation dans la ville pour des pratiques écologiques et sociales : éco- et auto-construction, quartiers sans voitures, coopératives d’achats... Encore faut-il faire les bons choix et savoir les promouvoir.

Rebecca Bilon