Edgar Morin : Vivre, c’est vivre poétiquement, pas survivre