Numéro 374 - décembre 2009


Le corps, champ de bataille

Corps, accords et désaccords
Un corps de rêve ? C’est un peu mince !
Autour de livre « Mon corps est un champ de bataille »
Epilation : entrer en résistance !
Corps nu. De la nudité thérapeutique au naturisme
La politique mise à nu
Politiser le corps pour l’émanciper ?

chaos climatique

Migrations et conflits : quels enjeux ! (Serge Perrin)

semences

Graines de diversité (Red !)

luttes non-violentes

Marcher contre la pauvreté (dialogue entre Rajagopal et Vivianne Labrie)

rebond

Difficultés du consensus (Michel Bernard)

habitat coopératif

Les projets en cours

Fessenheim

30 000 manifestants selon la préfecture ? 10 000 selon les organisateurs ! (Michel Bernard)

Brèves

du vert dans les oreilles
alternatives
agri-bio
décroissance
nord/sud
santé
ogm
société
bidoche
énergie
nucléaire
femmes
politique
environnement
climat
paix
annonces
agenda
courrier
livres

Éditorial

Le corps décortiqué

Le corps se donne à voir sous de multiples aspects dans l’espace public mais aussi privé. Il est tout à la fois lieu de rapports sociaux et support identitaire.
Le rapport au corps interroge le rapport à l’image, à l’autre et à la société, donc le rapport au système économique, à la logique marchande et aux standards et normes en vigueur. Les corps — féminins en particulier — sont l’objet d’un « terrorisme normatif »(1) qui impose un standard de beauté et marginalise celles et ceux qui ne s’y conforment pas. Vous ne faites pas partie des 0,01% de femmes qui ressemblent aux images des publicités et des magazines ? Faites un effort ! Jeûnez, faites-vous opérer, ou alors cachez-vous !

Comment passer du corps objet au corps sujet ?
Comment se le réapproprier ?
Analyser l’ampleur de notre aliénation par la logique marchande, c’est prendre le recul nécessaire pour en sortir. C’est pourquoi ce dossier présente plusieurs pistes pour ouvrir un autre regard sur les corps, regard qui passe par d’autres pratiques dont certaines sont présentées ici.
Un dossier désépilant !

Béatrice Blondeau et Guillaume Gamblin

1. Selon l’expression de Claude Guillon dans osn livre Je chante le corps critique ; Les usages politiques du corps, H&O, 2008.