Numéro 370 - juillet 2009


Alternatives en Nièvre et Saône-et-Loire

Le domaine de Saint-Laurent
Passerelle éco
Terre du ciel
La vie pour école
Sorbiop, sorbets bio et chaleur humaine
Du côté des autognomes
Maison citoyenne de Clamecy
Aqualogis, une maison flottante
TéATr’éPROUVète

s!lence

Bilan financier 2008

s!lence

Vous avez la carte en main

Alter Tour 2009

L’arbre de l’évolution (de Dominique Béroule)

Non-violence en Allemagne

La révolution au ras du sol (de Guillaume Gamblin)

Désobeissance

Désobéir, ça s’apprend (de Raphaël Trapet)

Brèves

alternatives
nord/sud
décroissance
nucléaire
énergie
environnement
climat
politique
paix
femmes
santé
ogm

agenda
annonces
courrier
livres

éditorial

Petits ruisseaux

et grandes rivières

La Bourgogne du Sud est une zone peu peuplée à l’exception de la vallée de la Saône et de la Bresse, seuls arrondissements où la population augmente(1). Si à l’ouest de la Nièvre, cela donne des paysages désolés avec de grandes plaines céréalières et des exploitations agricoles géantes, presque sans arbres, le reste des deux départements présente un paysage bocager d’une grande douceur autour d’une importante forêt centrale : le Morvan.

Ce massif se reconvertit doucement à l’agriculture biologique, alors que d’anciennes zones industrielles (Le Creusot) cherchent encore des voies de reconversion.

Dans ce contexte, le tourisme vert se développe à toute allure, favorisé par de nombreuses voies rapides(2). Au milieu de ces larges espaces verts, des nombreux cours d’eau et des canaux, se développent des initiatives alternatives — comme partout en France — mais qui fonctionnent sans doute moins en réseau du fait des distances.

On y trouve donc d’anciens domaines reconvertis dans d’ambitieux projets : domaine de Saint-Laurent pour l’agriculture biodynamique, domaine de Chardenoux pour l’écologie et la spiritualité, domaine de Champrieux pour l’accueil d’enfants en difficulté… On y trouve également d’autres projets plus modestes, mais tout autant dynamiques, des carrefours d’information comme la Maison citoyenne ou Passerelle Eco… et prenant le contre-pied de ce qui pourrait être un désert culturel, les multiples initiatives originales du théatr’éprouvette.

Sur ces terres fertiles germent les initiatives qui peu à peu irriguent la région.

Michel Bernard

1. 65 habitants au km2 en Saône-et-Loire, 33 seulement en Nièvre.
2. 16 % des maisons individuelles de la Nièvre sont des résidences secondaires, sans compter les maisons principales des citadins qui y viennent prendre leur retraite.