Numéro 353 - janvier 2008


Alternatives en Haute-Garonne et Gers

Un centre de ressources sur la non-violence

Vivre simplement

Solidarités

Le CIDES collectif solidaire

Solagro cultive les renouvelables

Un petit vélo dans la ville

Une vallée préservée dans un océan de maïs

Alternatives en pays de Comminges

La Gavine

Femmes

Le Relais gascon

Les Portes neuves… de la nature

Pied à terre en Gascogne

Habitat

Etymon, couveuse d’alternatives

Le Parapluie ambulant

Éducation

Forum des langues du monde

Une Chapelle très menacée

Mixart Myris

Un label pour la langue internationale

Culture

Médias

Quand le livre se fait gourmandise ! de Anne Dupuis

Humanisme

De la quête de l’Homme idéal à la conscience de l’unité (de Claire Eggermont)

Brèves

alternatives
nord-sud
décroissance
paix
politique
énergies
nucléaire
environnement
femmes-hommes
société
santé
annonces
courrier
livres

editorial

Alternatives entre Airbus et OGM

L’économie de la ville de Toulouse repose en grande partie aujourd’hui sur la vente d’Airbus dans le monde entier (1). Tout autour de la ville rose, l’agriculture intensive produit l’essentiel des maïs OGM cultivés en France (2), épuisant les sols et les ressources en eau. Heureusement, l’agglomération toulousaine a aussi bénéficié de l’arrivée massive des réfugiés républicains espagnols à partir de 1938, dont les enfants portent encore aujourd’hui des valeurs libertaires. Tout autour, l’installation des néo-ruraux, depuis les années 1970, a amené un peu de diversité dans un paysage souvent monotone (3).

Comme dans les autres régions, les réseaux sont nombreux et proposent de multiples alternatives. Si la capitale régionale concentre bon nombre d’associations, dispersées un peu partout de Condom, au Nord, à l’entrée du Val d’Aran, au Sud, on trouve de nombreuses réalisations concrètes autour de l’agriculture biologique, de l’habitat sain, des énergies renouvelables, des arts… Ce numéro vous invite à poursuivre ici l’exploration de la région Midi-Pyrénées (4).

Michel Bernard

(1) 11 000 emplois directs.
(2) En 2007, 19 815 hectares ont été cultivés en France. Trois départements dépassaient les 2000 hectares : le Gers, la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne. Le produit en est surtout destiné à la consommation animale en Espagne.
(3) A l’exception du Comminges, tout au sud, dont le caractère montagnard les a préservés du remembrement et de l’irrigation.
(4) Commencée avec les Hautes-Pyrénées et l’Ariège dans le numéro 331.