Numéro 342 - janvier 2007


Alternatives : Var et Alpes-Maritimes

Agriculture

La première AMAP de France

Vivre autrement

La ferme du Collet
La coopérative Cravirola (d’Aymeric Mercier)

Habitat

Guy Rottier, anarchitecte
Ouvert et durable

Culture

L’usine de la Redonne
Les Diables bleus

Politique

Correns, premier village bio
Un maire écolo depuis 30 ans

Santé

Hélichryse
La Villa Eveil

Education

Choisir de s’ouvrir à la vie (de Georges Brémond)

Commerce équitable

Ecco-Mondo,voici le monde

Brèves (dossier)

Agriculture
magasins bio
Habitat
Culture
Politique
Santé
Paix
Education
Solidarités internationales

Non-violence

Se former pour réussir des actions non-violentes (de Serge Perrin)

Israël-Palestine

Check-point (de Christophe Goby)

L’affaire de l’amiante en BD

Dessins et destins d’amiante (de Camille Clochon)

Brèves

Alternatives
Femmes
Nord-Sud
Paix
Politique
Environnement
Energies
Société
Nucléaire
Santé
Annonces
Courrier
Livres

Editorial

Des reflets d’argent

La mer qu’on voit danser le long des golfes pas toujours clairs du Var et des Alpes-Maritimes, a des reflets d’argent. Et cet argent (1) rend difficile l’implantation d’alternatives concrètes avec “vue sur la mer”. L’accumulation de “richesses” sur la côte arrive à nuire à celles qui nous intéressent ici : les terres sont convoitées de plus en plus loin de la côte, le mitage des résidences en bord de mer se complète du mitage en montagne de ceux qui préfèrent y passer l’été dans la fraîcheur.
Toutefois, si l’on quitte les grands axes pour s’enfoncer sur les petites routes de montagne, un peu partout comme ailleurs en France, on trouve très vite des gens qui expérimentent dans toutes sortes de domaines, avec un engagement plus ou moins écologique, plus ou moins alternatif, plus ou moins radical, le tout dans une heureuse (bio)diversité.
On trouve aussi des alternatives dans les grands centres urbains où cohabitent les différentes couches sociales. Le lien entre la ville et la campagne étant particulièrement fort dans ces deux départements par le rapide développement qu’y ont connu les AMAP, Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne dont la première s’est créée il y a seulement cinq ans dans le Var (2). Les paniers de fruits et légumes et le pain complet sont à l’origine de réseaux multiples où les démarches se confrontent. Que ce levain fasse lever encore plus haut ces expériences positives.

Michel Bernard

(1) Parfois lié à des pratiques délictueuses.
(2) Voir page suivante.
Remerciements à : Caroline Albert, Françoise et Diégo Arias, Nathalie Banchet, Gérard Bertault, Joanna et Georges Brémond, Christian Escriva, Anne Joly, Bertrand
et Katia Ollivier, René Lagadou, Aymeric Mercier, Sophie Puljer, Ghislain Nicaise, Françoise et Thierry Pecqueux et à l’APEIS.