Menu:

Contact

Numéro 459 - Septembre 2017


Consultez les 4 premières pages
en cliquant ici.

Couverture en grand format

Dossier

VERS UNE ÉCOLE SANS ÉCRANS

Le numérique à l'école : refus et résistances

Silence a interrogé plusieurs enseignant·es sur leur expérience de la numérisation de l'école et sur leurs pratiques de résistances individuelle et collective.


Un désastre écologique, social et pédagogique

Dans Le Désastre de l'école numérique, Philippe Bihouix et Karine Mauvilly dénoncent les mensonges du discours dominant qui fait du numérique "un graal consistant à doubler chaque être humain d'une machine". Silence leur a demandé quelques éclairages.


D'un écran à l'autre... la journée d'une collégienne

A quoi ressemble une vie de collégienne dans une société phagocytée par les écrans ? C'est ce que racontent des membres du collectif Un projet de décroissance dans un récit qui s'inspire de la vie quotidienne. Silence en publie quelques extraits.


Quelles alternatives pédagogiques à l'école numérique ?

La numérisation est censée apporter une dimension interactive à l'enseignement, aider à motiver les élèves, lutter contre les inégalités… Mais il existe de nombreux moyens d'atteindre ces objectifs sans passer par le numérique.

 

Articles

Tout le monde a le droit de bien se nourrir

Alors que les circuits courts se multiplient, les quartiers populaires semblent rester à l'écart des réseaux de proximité. Silence est allé à la rencontre de plusieurs initiatives qui tentent de briser ces inégalités et de rendre accessible une production biologique et locale.


Le vélo sous la pluie

Combien de personnes prennent prétexte des jours de pluie pour affirmer que rouler uniquement en vélo n'est pas possible ? Pourtant, les relevés précis montrent que l'on se mouille assez peu en vélo.


La prodigieuse marge de progression écologique des transports

Repenser nos transports autour de véhicules ultra légers révèle des possibilités insoupçonnées.


Réinventer la radio

Après l’euphorie pirate de la fin des années 1970 puis celle du début des années 1980 et la libéralisation des radios associatives, les décennies qui suivirent connurent une certaine débandade militante pour laisser la place au commercial. Qu’en est-il aujourd’hui avec le développement du Web et des nouvelles technologies de communication ?


Le statut de mineur·e en question

Le statut de mineur·e est censé protéger les enfants et les jeunes. Mais ne les rend-il pas également plus vulnérables en leur déniant la plupart des droits civiques et en les livrant à l'autorité des adultes ? Traiter un enfant comme son égal et lui permettre d’exercer un pouvoir sur sa vie, serait-ce forcément lui voler son enfance ? Un lecteur ouvre le débat.


Notre-Dame-des-Landes
Faut-il agrandir l'actuel aéroport ?

Le gouvernement pourrait accepter d'annuler le projet actuel
d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes au profit de l'agrandissement de l'actuel aéroport. Une victoire pour une partie de l’opposition locale, pas pour les écolos.


Kamishibai : dessiner pour briser le silence nucléaire

Originaire d'Hiroshima, le dessinateur Teppei Ikumasa a assisté au deuil silencieux de milliers de Japonais·es, traumatisé·es par l'attaque atomique de 1945. "Les personnes concernées ne souhaitent pas souvent raconter leur histoire", dit-il, par peur des conséquences et du qu'en dira-t-on. Leurs existences se sont éteintes dans la discrétion, emportant avec elles la mémoire des victimes.

 

Chroniques

Bonnes nouvelles de la Terre : Plutôt que le béton à Gonesse, une belle alternative est possible

Nucléaire ça boum ! : Contre la bombe, donc contre l’OTAN

L'écologie, c'est la santé : Un pas en avant vers la biodiversité dans les fermes

 

Brèves

Femmes, hommes, etc. • Alternatives • Vélo(rution) • Climat • Environnement • Énergies • OGM • Paix • Nord/Sud • Nucléaire • Politique • Société • Santé • Agenda • Annonces • Courrier • Livres • Quoi de neuf ?

 

Éditorial

La numérisation est-elle le destin de l'école ?

Le "plan numérique" lancé en 2014 en France inaugure une numérisation à grande échelle du système d'enseignement. Pour communiquer avec les parents comme avec l'administration, les enseignant·es passent par des systèmes informatiques. Pour apprendre, les enfants sont munis de tablettes. Pour enseigner, le tableau blanc interactif est de mise. Le tout dans un revivifiant bain d'ondes wifi.

Faut-il se réjouir d'une telle mutation présentée comme une indispensable modernisation de l'école ? La rejeter en bloc au nom d'une malfaisance généralisée du monde de l'informatique, de l'internet et des écrans ?

Les enjeux sont multiples entre la question des ondes liées au wifi et celle du contrôle généralisé lié aux bases de données informatiques. Entre la question de la déshumanisation liée à l'informatisation des manières de communiquer, et celle de l'accoutumance des enfants à une vie sur écrans sans capacité d'autonomie en dehors de ceux-ci. Entre la question des enjeux économiques liés aux matériels informatiques et logiciels éducatifs, celle de l'intérêt pédagogique très contesté de ces innovations techniques, et le poids écologique de ce modèle.

Face à l'échec relatif de l'école actuelle, qui décourage de nombreux enfants pourtant habités par une grande curiosité pour le monde et une envie d'apprendre, est-ce l'omniprésence des écrans qui va résoudre le problème ? Ou bien est-ce en se tournant vers des approches et des pédagogies alternatives aux cadres actuels de l'enseignement que nous apprendrons à éveiller l'intérêt, l'intelligence et la créativité des jeunes humains ?

Ce n'est pas sans provocation que nous avons titré ce dossier "Vers une école sans écrans", tant il nous semble essentiel de faire un pas de côté par rapport à la marche forcée vers une numérisation sans cesse accrue de l'école — et de nos vies dans leur ensemble.

 

Guillaume Gamblin