Menu:

Numéro 461 - novembre 2017 / Parution le 19 octobre

Cuisines en transition

Mais aussi : Grand vent de jeunesse sur le théâtre ! • Climat : désobéissance civile de masse contre l'industrie fossile • Moisson d’alternatives en Chine rurale • Une respiration hors de l’école • Crispr-cas9 : prendre le monde comme labo • Cherchez LA femme !…  [en savoir plus…]

inscrivez vous à la siberlettre

Accueil

Numéro 312-313 - Été 2004



Numéro épuisé : téléchargement en PDF ici.


Alternatives en Poitou-Charentes

Les maisons de Béruges
Maisons en paille
LPE l'écologie vue par les oiseaux
Défense du marais poitevin
Festival de Ménigoute
Lagunage à Rochefort
Action des citoyens pour le désarmement nucléaire
Centre végétalis et le Plantivore
La fin de Bonaventure
Kvinpetalo, un centre esperantiste
Le hameau de la Brousse
Le Confort moderne
Atelier Sanzot, la BD à Angoulême
La Tambouille
Trimarrant
Cuisine itinérante
Maison du MER 17
Centrale de Civaux
Le Toit du monde
Orcades à Poitier
Librairie libertaire

Dossier coordonné par Michel Bernard

 

Jeûne Vivre sans nucléaire

Ce que vous pouvez faire (de Michel Bernard)

 

Décroissance

Démocratie et non collaboration (de Gérald Almarcha)

 

Brèves

Vu de l'intérieur

Alternatives

Énergies

Paix

Environnement

Politique

Santé

Société

Nord-Sud

Femmes

Annonces

Courrier

Livres


Editorial

Microclimat contre féodalité

En Poitou-Charentes, côté charme il y a les villes nourries d’histoire, des surprises à chaque coin de rue et cette campagne toute proche qui devrait être douce... Côté «tu meurs», il y a la tradition de soumission du «bon peuple» à son «bon maître». Ça vaut à la Vienne d’être le seul département où «on» a réclamé une centrale nucléaire (1), puis un centre d’enfouissement des déchets.
C’est qui «on» ? C’est René Monory et sa fidèle clientèle dont Raffarin s’apprêtait à hériter.
Oui mais, Monory vient de se voir refuser son dernier joujou : le Naturoscope. Il détruisait une forêt pour mettre en scène les catastrophes naturelles : une série d’attractions pour amateurs de sensations fortes devait simuler inondations, séismes, incendies...
Il a fallu qu’on s’y mette tous derrière Bien Vivre en Scévolles et Vienne-Nature pour que le tribunal le fasse reculer !
Les sursauts d’une France d’en bas bien vivante font enfin vaciller ces féodaux. A un récent Forum social, une responsable nationale d’AC (2) s’est étonnée du «microclimat» qui permettait à tant de gens différents de se réunir pour s’écouter, réfléchir et agir ensemble. C’est peut-être l’ampleur des cataclysmes politiques qui nous a contraints à y voir plus clair !
Les élections viennent de porter Ségolène Royal à la tête de la région. Exit Raffarin et son ombre. Mais n’oublions pas qu’il y a toujours une part de loterie dans les mouvements d’opinion. Pour que les bonnes décisions soient prises concrètement en matière d’énergie, de gestion de l’eau, de circuits courts d’approvisionnement... rien ne vaut le travail d’analyse, d’information et d’action des associations.

Françoise Chanial - Amis de la Terre Poitou.

(1) Civaux, deux réacteurs souvent en arrêt au bord de la rivière Vienne. (2) Agir contre le chômage et l’exclusion.
 

Un grand merci à : Marie-Thérèse et Maurice Besse, Jean-Paul Blugeon, Mireille Bonneau, Bibiane Bouillon, Caroline Brillant, Clarisse Cailleteau, Françoise Chanial, Bertrand Delaunay, David Dréano, Géraldine Emeriault, Pierre Fantin, Bernard Ferrier, Céline Foucaud, Christiane Gasser, Michel Gayout, Philippe Hauwaert, Claude Juin, Hélène Le Chevillier, Thifaine Le Vaillant, Bernard Lebœuf, Jean-François Louineau, Jean-Marie Matagne, Gérard Nallet, Roger Noël, Lionel et Marie Reisler, Serge Retaillau, Jean-Marc Reynaud, Mauricette Ringuet, Guillaume de Salvert, Monique Simon, Annick Straub, Mireille Tabare, Laurence Toursière et à celles et ceux qu’on oublie.