Menu:

Archives - 400/499

Numéro 421 - Mars 2014


Numéro épuisé :
télécharger le PDF 

Consultez les 4 premières pages
en cliquant ici.


• Dossier

Amours libres 

D'autres modèles amoureux sont-ils possibles ? (Guillaume Gamblin)

La grande amoureuse (Entretien avec Françoise Simpère par Eva Thiébaud)

Sexe privé / Privé de sexe (Eva Thiébaud)

Témoignages de Geneviève et Elsa (Propos recueillis par Eva Thiébaud)

Le féminisme à l'épreuve du polyamour (Témoignages de Nurja et Jean recueillis par Eva Thiébaud)

Vers un contrat universel (Entretien avec Lionel Labosse par Eva Thiébaud)

Dossier coordonné par Eva Thiébaud


• Articles

L'agonie du nucléaire (suite) (Michel Bernard)

Regard critique sur le revenu garanti (Jocelyne Renard) 

Affiches politiques

La marche d’Ajaccio à Paris arrive demain à la capitale (François Vaillant)


• Chroniques

Fabriquer soi-même son jeu de plateau (Michel Scrive)

A l’Accorderie, on échange du temps, pas de l’argent (Olivier Bailly - Reporterre)

« Moi je préfère manger à la cantine » (Pauline Orain  - On passe à l’acte)

Un début de débat en France ! (Dominique Lalanne)

Catastrophe de Fukushima (Michel Bernard)


• Brèves 

Alternatives • Femmes, hommes, etc. • Politique • Société • Paix • Nord/Sud • Environnement • Climat • Santé • OGM • Énergies • Nucléaire • Annonces • Agenda • Courrier • Livres

 

• Éditorial

Du polisson au politique

Amours libres... Couple ouvert, liaisons affectives multiples, lutinage, amours plurielles, pluriamour, non-exclusivité, polyamour — traduction française du concept polyamory —, tant de mots et de multiples conceptions... Peut-être parce qu'il n'y a pas de norme en amour, pas de façon plus valable qu'une autre d'aimer. Tous ces termes ont pourtant un dénominateur commun : la pluralité, c'est-à-dire le fait d'entretenir  plusieurs relations de type amoureux sans se cacher.

Mais... qui ? Où sont-illes ? Combien sont-illes ? Les chiffres sont rares. Aux États-Unis, où la recherche sur le sujet s'active davantage que sur le vieux continent, on estime entre 1,7 et 6 % les mariages dits "ouverts", chiffre stable depuis deux générations(1). En France, les statistiques restent cantonnées à l'adultère ; les partisans des sentiments à plusieurs semblent encore cachés au fond de leurs placards.

Pourtant, de par le monde, la cause polyamoureuse se fraie un chemin. Différents mouvements — comme la Canadian Polyamory Advocacy Association, ou Polytical en Grande-Bretagne — militent pour sensibiliser le public, créer un réseau, diffuser des ressources, et peut-être, un jour, obtenir un statut légal pour une union civile à plusieurs. Côté réflexion, l'International Conference on the Future of Monogamy and Nonmonogamy vient de boucler sa troisième édition à Berkeley, en Californie, en liant recherche universitaire et colloque polyactiviste. Côté juridique, les Pays-Bas examinent les possibilités de reconnaître trois personnes ou plus comme parents, dans la continuité du mariage gay de 2001(2).

Ce sont les opposants au mariage pour tous qui vont être contents ! Plein de bonnes occasions d'aller manifester ! Ben oui, après le mariage gay, pourquoi pas la polygamie, tant que vous y êtes ?


Eva Thiébaud

 

(1) Wikipédia, « Open marriage incidence », consulté le 19 janvier 2014.

(2) A lire par exemple sur le sujet :
Worldcrunch en partenariat avec Suddeutsche Zeitung, « Meet my Mom and three Dads – Dutch bill would allow more than two parents », Benjamin Dürr, 14 février 2013 ;
AFP - « Dutch debate rights of three or more gay parents », Nicolas Delaunay, 7 février 2013.