Menu:

Contact

Numéro 236


Numéro épuisé : téléchargement en PDF ici.

 

Contre la MacDomination

Le monde selon MacDo (d'André Larivière et Michel Bernard)
Ce qui ne va pas chez MacDo
Actions

 

Chômeurs

De la compassion à la dénégation (par AC! Communication)

Allemagne

Vaguelette verte dans un verre d'eau (par René Hamm)

Tchernobyl

Suites sans fin (par Michel Bernard)

Paix

Actions contre les armes nucléaires (d'Armin Simon)

Monnaie fondante

Des SEL à la macro-économie (de Michel Bernard)

Ruines du développement

Sécurité, nouveau nom du développement (de Wolfgang Sachs)

Idées

L'écologie mentale (de Saga Mackeprang)


EDITORIAL

Coopérons !

Le plus long procès de la justice britannique a opposé de 1994 à 1997 deux militants à la multinationale MacDonald’s. Il a fallu deux ans de vérification aux services juridiques des éditions L’Harmattan pour que le livre "Les fils de MacDo"(1) soit publié. On ne rigole pas avec les multinationales !

Et comme cela ne suffit pas, ces firmes se battent pour faire sauter les protections sociales et environnementales de chaque pays : c'est le but du projet AMI, accord multilatéral sur l'investissement, dont les négociations reprennent ce mois (2).

Il y a une logique à cela : les sociétés sont conçues, dans le monde capitaliste, pour générer des profits. On peut toujours espérer que l’industrie s'habille de vert, cela ne changera rien au fond du problème : c’est le système qu’il faut changer.

Pour sortir de cette pression du capital, il ne faut pas tuer l’entreprise ; il faut en changer la finalité. Une entreprise doit répondre à des besoins et non générer des profits. Cette idée n'est pas nouvelle : on la retrouve dans le mouvement libertaire ("de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins"), dans les propositions de l’économie distributive (3).

Pour arriver à cela, il faut essayer de développer de nouvelles formes d’échanges : cela peut passer par les associations, le mouvement coopératif et plus récemment les SEL (4).

Si la critique est aisée (5), il serait temps que les opposants au capitalisme passent aux actes en créant des structures de coopération.

Michel BERNARD

(1) "Les fils de MacDo", Paul Ariès, 1997, Ed. L’Harmattan.
(2) Voir "Un AMl qui vous veut du mal", Silence n°229.
(3) Voir la revue La Grande Relève.
(4) Voir notre hors-série "Systèmes d’échanges locaux : pour changer échangeons".
(5) En quoi excelle "Le Monde diplomatique".