Menu:

473

Numéro 473 - Décembre 2018 : parution le 15 novembre

La montagne : du calme !

Mais aussi : 50 000 "Hambi Bleibt!"pour la forêt de Hambach • Dialogue de sourds à Notre-Dame-des-Landes • La réouverture de mines en France plombée pour l'instant • La Baraque, un quartier alternatif et autogéré • ExCRAdition générale ! [en savoir plus…]

inscrivez vous à la siberlettre

Accueil

Numéro 469 - Été 2018


Consultez les 4 premières pages
en cliquant ici.

Couverture en grand format

Dossier

Alternatives dans la Loire

Saint-Étienne : Crêt de Roc, un quartier en transformation

Dans une ville ayant 10 000 logements vides, quelles peuvent être les stratégies d'urbanisme pour redynamiser certains quartiers ? Quels bénéfices peut-on tirer d’approches comme les écoquartiers, le développement durable ? L'expérience du Crêt-de-Roc en montre les potentiels et les limites.

Les Castors : un immeuble collectif à chauffage humain

Créé en 2007, les Castors est le premier projet stéphanois collectif de construction de maisons passives. Dans la zone d'aménagement concerté du nord du Crêt-de-Roc, 33 personnes logent dans cet habitat groupé depuis 2015.

Saint-Julien-Molin-Molette : un nid culturel en voie d'essaimage

La petite commune de Saint-Julien-Molin-Molette, riche d'un patrimoine industriel important, est connue pour son intense activité artistique.

La Rivoire : un centre agroécologique dans le sud de la Loire

Associer la permaculture, l'agroécologie, l'accueil touristique et la formation… le tout dans une ferme magnifique disposant de 58 hectares, c'est le projet d'un groupe récemment constitué autour d'un accueil touristique préexistant.

Ambiance à Ambierle : La Scierie, un atelier partagé en effervescence

Une ancienne scierie a été transformée en groupement d'ateliers pour une douzaine de professionnel·les. Un lieu où les dynamiques alternatives s'additionnent.

Alternatives dans la Loire

 

Articles

Le bruit tue

16 600, c'est le nombre de décès prématurés causés par le bruit chaque année en Europe.

Aude Vidal, pour une écologie de combat

Le livre Egologie, écologie, individualisme et course au bonheur, d’Aude Vidal lance un pavé dans la mare. Il dénonce la récupération de l’écologie au profit d’une course au bonheur individualiste. L’autrice, militante écologiste, tente, en dénonçant ces dérives, de redonner corps à la dimension politique de l’écologie.

Depave : sous les pavés la verdure

Depave est une association étasunienne qui débétonne ! Elle accompagne des habitant·es de quartiers dans la transformation de leur environnement quotidien, notamment en remplaçant des zones goudronnées par des parterres fleuris ou cultivés.

Éloge des Zad

La Zad de Notre-Dame-Des-Landes, outre la violence physique du démantèlement, a subi et subit encore la violence symbolique des discours d'un incroyable mépris de la part de nos "élites", président en tête. D'où l'importance de reconsidérer la dimension politique des luttes pour la défense de territoires.

La Maison commune de la décroissance

La Maison commune de la décroissance est née à la fin de l’année 2017. Il ne s'agit pas d'un bâtiment mais d'un processus collectif. Thierry Brulavoine explique comment a émergé cette initiative et quels sont ses objectifs.

Chanter la contestation

Dans son livre Blues et féminisme noir, Angela Davis s'intéresse à l'héritage du Blues dans l'élaboration de la conscience féministe noire, à travers les portraits de trois chanteuses de blues, Ma Rainey, Bessie Smith et Billie Holiday.

Protéger l'eau, défendre la terre

En 2017, le Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA-Nitassinan) organisait une exposition itinérante composée d’œuvres d’artistes amérindien·nes et chicanos, en soutien à la lutte menée dans la réserve de Standing Rock (Dakota du Nord, États-Unis) contre la construction de l’oléoduc DAPL par Energy Transfer Partners.


Chroniques

Bonnes nouvelles de la Terre :
Manger moins de viande : comment réussir sa révolution culinaire

Chroniques terriennes :
Nanos partout…

Non-violence : mode d’emploi :
Bloquer un lieu

En direct de nos colonies :
La "pédagogie" de la puissance coloniale

Un lieu à soi :
Les étés entre femmes des Circauds


Brèves

Alternatives • Environnement • Nucléaire • Climat • OGM • Politique • Société • Agri-bio • Paix • Nord/Sud • Femmes, hommes, etc. • Santé • Annonces • Agenda • Courrier • Livres

 

Éditorial

La désindustrialisation

comme opportunité !

Après un siècle faste de fort développement industriel et minier, le département de la Loire est frappé dans les années 1970-1990 par une désindustrialisation massive. Celle-ci produit son cortège de tristes conséquences : chômage et paupérisation d'une partie de la population, dégradation de l'immobilier, effondrement démographique (1). C'est que, dans une société ne vivant que par la croissance, l'arrêt des activités économiques produit d'abord des effets douloureux.

Ainsi, à Saint-Étienne, dans le quartier du Crêt-de-Roc, on peut observer les mécanismes habituels du marché de l'immobilier, les stratégies d'urbanisme des pouvoirs publics, des signes de gentrification, mais aussi des dynamiques populaires, l'installation de familles à faibles revenus dans des logements agréables, la vivacité des jardins ouvriers… En milieu rural, sur des lieux industriels désertés, au nord et au sud de Saint-Étienne, anciennes et nouvelles populations cherchent en tâtonnant, entre discordes et alliances, à accueillir activités artistiques et artisanales, écovillages, modes de vie décroissants… Un fourmillement d'initiatives dont quelques-unes seulement sont présentées dans ce dossier : une invitation à aller découvrir les autres sur le terrain ?

La rédaction

(1) Après une forte baisse dans les années 1990 puis une faible remontée, le département a aujourd'hui la même population qu'en 1980. Mais les grandes villes (Saint-Étienne, Roanne, Saint-Chamond et Firminy) continuent à se dépeupler.